Quiche aux champignons et au gruyère



Ingrédients

- champignons
- crème
- œufs
- du sel
- du poivre
- du gruyère râpé


Ustencils

- un moule
- un couteau
- un fouet
- un saladier
- un rouleau à pâtisserie


Fabrication

- Laisser reposer la pâte pendant un quart d'heure.
- Emincer les champignons.
- Mélanger de la crème et des œufs.
- Saler et poivrer.
- Étaler la pâte dans un moule.
- Placer les champignons.
- Verser dessus les œufs et la crème.

Claudia

La rencontre

Nicolas est triste. Il pense que ses parents ne l'aiment plus.
Il rencontre une dame dans la rue...

La dame a un manteau noir, de drôles d'oiseaux
sur son chapeau et du poil sur son menton. Nicolas pense
que c'est une sorcière. Elle l'emmène dans sa maison.
Une vraie maison de sorcière avec des rideaux en queues
de lapins et une douzaine de chats rose et bleu. Et la dame
dit :
- Je voudrais bien savoir pourquoi tes parents ne veulent
plus de toi.
- Mais parce qu'ils ont un autre bébé, répond Nicolas.
Moi, je suis trop grand pour les intéresser !
- Tu sais quoi ? Dit la dame. Je suis la sorcière Kipeutou.
Alors, ton bébé, on le transforme en quoi, pour s'en
débarrasser ? Nicolas réfléchit.
- Et si vous me transformiez, moi, en bébé, peut-être
que mes parents m'aimeraient fort, comme avant !
“ Perdix qui crie. Corbeau qui croâ.
Redeviens petit petit, Nicolas. »
Et elle prend le bébé Nicolas dans ses bras et va sonner
chez ses parents :
  • Je vous rapporte votre petit Nicolas. Je l'ai trouvé dans la rue, il était perdu.
    Papa est tout triste.
  • Vous vous trompez, madame, notre Nicolas est un grand garçon. Il jouait au foot avec moi comme un champion !
    Maman a les yeux rouges, elle dit :
  • Mais, madame, on a déjà un bébé, c'est notre grand garçon qui nous manque, il me faisait de si beaux dessins.

C 1987 Toupie Magazine Milan Presse, La rencontre de Françoise Moreau-Dubois.
Texte tapé par Brendy

La mission locale de Terrasson

On est allé a la mission locale.
Madame Candice Vallier nous a expliqué le rôle d'une mission locale.
Ils s'occupent surtout des jeunes de 16 ans à 25 ans dans leur recherche d'emploi.
Mais aussi, l'orientation, le logement, la formation.
Ils accompagnent les jeunes dans différents domaines.

Laura


Le loup vexé

Un loup sous la pluie
Résultat de recherche d'images pour "loupvexé"sous la pluie qui mouille,
loup sans parapluie
pauvre loup gribouille.
Est-ce qu'un loup nage ?
Entre chien et loup,
sous l'averse en rage,
un hurluberloup ?
Le loup est vexé
parce qu'on prétend
que par mauvais temps
un loup sous la pluie
sent le chien mouillé.

Claude Roy, Enfantasque,
c Gallimard.

Poème tapé par Brendy

La Tortue Rouge

L'homme a construit un radeau. il est parti à la mer. Il voit une tortue rouge qui casse son radeau trois fois. Il est obligé de revenir dans l'île.
La tortue rouge est venue sur l'île voir l'homme.
L'homme a mis un coup de bambou et a retourné la tortue sur le dos pour la tuer.
Morte, la tortue se transforme en une femme. La femme se réveille sur la plage.
L'homme va la rencontrer dans l'eau.
L'enfant né. Il découvre l'île mais il tombe dans un trou. Il trouve le tunnel pour sortir.
Le tsunami a ravagé l'île. Ils ont fait un tas de bambou et ils ont allumé le feu.
Le fils est parti avec les trois tortues. Il quitte ses parents.
Le père décède un moment après.
La mère se transforme en tortue et la tortue repars à la mer.


Nicolas V., Laura, Mehmet, Nicolas U.
______________________________________________________

Il a arraché du bois pour construire le radeau. La tortue rouge a détruit trois fois le radeau. L'homme a tapé la tortue. Il a de la peine pour la tortue. Il veut la remettre à l'eau. Comme il ne peut pas, il lui fait couler de l'eau sur la tête. Elle meurt. Sa carapace s'ouvre. Après quand il revient avec de l'herbe il voit une femme à la place de la tortue.
Il a bu de l'eau avant de se coucher. Il a rêvé que la tortue volait...


Clément, Océane, Brendy, Claudia
______________________________________________________

Deux courts métrages très remarqués, le moine et le poisson (1994) et père et fille (2000), ont suffi à révéler le néerlandais Michael Dudok de Wit comme l'un des Maîtres contemporains du Cinéma d'animation. Coproduit par le studio Ghibli, la Tortue rouge (2016), son premier long métrage, a reçu le prix spécial du jury au festival de Cannes en 2016 dans la section « Un certain regard sur l'existence ».
Plus Ulysse que Robinson, le naufragé anonyme de la Tortue rouge fait le choix de rester dans L'île déserte où il trouve ce qu'un homme peut désirer le plus : l'amour absolu. Conte philosophique sans parole, le film postule une harmonie de l'homme et de la nature. « La simplicité d'une plage, d'une forêt, d'une lagon que l'on peut traverser en marchant dans l'eau, et ensuite l'océan profond, voilà ce qui m'attire depuis l'enfance, l'idée d'être seul au milieu de ces éléments » MDW.



L'île : solitude, utopie, paradis.

Simple en apparence, visant l'épure, le film de Michael Dudok de Wit engage en profondeur une pensée philosophique qui s'articule autour d'archétypes dont celui de L'île, lieu unique ou se déroule le récit. Très dissemblables, l'affiche française et japonaise emploient des arguments différents pour séduire leur spectateurs, auxquels elle adressent des promesses distinctes.


Synopsis

Rescapé d'un naufrage, un homme échoue sur une île déserte à la végétation luxuriante. Malgré les dangers de la nature, rien n'y manque à sa survie : ni l'eau douce, ni les fruits, ni les cannes de bambous grâce auxquelles il entreprend la construction d'un radeau. Son embarcation achevée, il prend la mer. Mais une force mystérieuse la fait voler en éclats. Furieux, il se lance dans la réalisation d'un deuxième radeau qui subit le même sort.
Épuisé, sujet au délire, l'homme sort finalement de son abattement et se remet à l'ouvrage. Cette fois, la cause de ses malheurs apparaît : c'est une tortue rouge gigantesque qui détruit une nouvelle fois son esquif mais le laisse sain et sauf.
L'homme revient sur L'île, fou de rage. Apercevant la tortue sur la plage, il la frappe violemment et la retourne sur le dos. Puis il reprend la construction d'un radeau, mais le remords le rattrape. Il veut sauver l'animal, mais il est trop tard. La carapace de l'animal inerte se fend et, sous les yeux de l'homme, la tortue se transforme en jeune femme dont il devient éperdument amoureux.
Un enfant naît. Découvrant une bouteille vide apportée par la mer, il voit son père et sa mère lui expliquer, par des dessins, qu'il existe d'autres êtres vivants, sur la terre et dans la mer. Les années passent. L'enfant grandit et fait l'apprentissage de sa double nature humaine et animale.
Un jour, un tsunami s'abat sur L'île. Celle-ci est dévastée. Le fils retrouve sa mère blessée. Mais son père a disparu. Accompagné par trois tortues, il part à sa recherche derrière la barrière de corail. Il le sauve de la noyade.
La famille brûle dans un grand brasier les cannes de bambous qui jonchent L'île.
Un autre jour, le fils retrouve la bouteille vide. Il rêve de partir. Ses parents le comprennent. Il leur fait ses adieux et plonge rejoindre les trois tortues qui l'attendent pour nager vers le large. 
Les saisons passent. L'homme et la femme vieillissent ensemble. Une nuit, les yeux de l'homme se ferme pour toujours. La femme veille son corps. Puis elle retrouve sa forme de tortue rouge et reprend la mer.


In document d’accompagnement du film, tapé par Brendy




Trompeur de cirque

Courte pièce de théâtre écrite avec l’intervention de Stéphane Joubertie, auteur de plusieurs pièces dont Livère que nous sommes allés voir au centre culturel de Terrasson.


L'histoire se passe sur une place, au bord de la Seine à Paris dans un chapiteau.
Max, un garçon de 15 ans, qui est grand, costaud et surtout très malin, a décidé d'aller dans ce chapiteau.
En effet, depuis deux mois, il prépare avec son cousin Nathan qui vit à Paris, l'enlèvement de trois lions. Ils veulent les libérer.
Max vit à Brive et il est passionné par les animaux, surtout les lions.
Sa famille est très impliquée dans différentes associations pour la protection des animaux.
Max soulève la bâche du chapiteau et une fille Juliette qui a 17 ans, le surprend.
Juliette est dompteuse de lions.



SCENE 1

Juliette – Qu'est- ce que tu fais là !?

Max – Hein quoi !? Je veux juste m'abriter ! Je suis tout seul et perdu !

Juliette – Non pars !

Max – S'il te plaît ! S'il te plaît ! Laisse moi rentrer... je suis tout mouillé, j'ai froid !

Juliette – Non !

Max – Qu'est-ce que tu fais dans ce cirque ?

Juliette – je suis dompteuse de lions ! je me laisse pas faire !

Max – Je vois ça !

Juliette – Rentre chez toi !

Max – Mais c'est très, très loin chez moi 

Juliette – Tu vis où ?

Max – A Brive-la-Gaillarde !

Juliette – Ah, je connais !

Max – Tu connais ? Tu connais Brive toi ?

Juliette – Oui ! J’ai joué un spectacle là- bas, il y deux mois, c’était bizarre ce séjour...

Max - Alors tu me laisses rentrer ? Allez !

Juliette - Attends !

Max - Sois sympa ! Si tu me laisses rentrer et je t’aide dans ton spectacle !

Juliette - Tu crois que c’est si simple !

Max - Non ! Non ! Je n'ai jamais dis ça ! Je veux juste t'aider !

Juliette - Comment tu peux m'aider ?

Max - J'ai une petite idée.

Juliette - Que veux tu dire ?

Max - Laisse moi rentrer que je t'explique tout ça.

Juliette - Bon ok viens avec moi.



SCENE 2

Max – Au fait, comment tu t'appelles ?

Juliette – Juliette, et toi ?

Max – Max !

Juliette – Qu'est ce que tu fais à Paris ?

Max – Mes parents n'arrêtent pas de se disputer alors j'ai décidé de partir de la maison.

Juliette – Ils ne savent pas que tu es là ?

Max – Non

Juliette – Ils doivent s'inquiéter !

Max – Et alors ! Je m'en fiche !

Juliette – Mais tu ne peux pas dire ça ! C'est tes parents !

Max – Parlons d'autres choses s'il te plaît.

Juliette – Tu comptes faire quoi dans mon spectacle ? Tu as déjà touché un lion ?

Max – Oui, je suis passionné par les animaux. J'adore les lions, c’est pour ça que je veux t'aider pour ton spectacle.

Juliette – Donne moi ta main, je vais te faire toucher mes lions.

Max – Ok

Juliette – Surtout ne fais pas de gestes brusques.

Max – Sois rassurée, je ne bougerai pas.

Juliette – Tu te débrouilles vraiment bien. C'est étonnant, on dirait que mes lions te connaissent .

Max – Ah bon !

Juliette – D'habitude mes lions sont très méfiants.

Max – J'aimerais bien travailler avec toi, avec tes lions.

Juliette – C'est pas simple ! Mes parents ne seront pas d'accord !

Max – Au moins laisse moi une chance ! Juste essayer une fois.

Juliette – A une condition ! Tu préviens tes parents que tu es ici !

Max – Ça marche !



SCENE 3

Max – Je suis trop heureux ! Il me laisse une semaine pour faire ce spectacle !

Juliette – Doucement ! Doucement ! Faut que je demande aussi à mes parents !

Max – J'espère qu'ils vont dire oui !

Juliette – Ils ne sont pas là ce soir. Je leur demanderai demain.

Max – Dis, je peux rester cette nuit ?

Juliette – Juste cette nuit mais après...

Max – Cool !

Juliette – Viens on va voir mes lions !

Max – Ok ! On y va.

Juliette – Ah ! Ils sont où ? Ils sont où ? La porte est ouverte !

Max – Moi je sais.

Juliette – Alors dis moi !!

Max – Mon cousin les a embarqué sur un bateau direction l'Afrique !

Juliette – T'avais pas le droit !

Max – Toi non plus t'avais pas le droit de les enfermer !

Juliette – Si ! C'est mon travail !

Max – Bravo ! Quel travail ! Tortureuse de lions !

Juliette – Ouai ! Tu m'as bien eue avec ta gentillesse ! Menteur ! Vas-t'en ! Disparaîs !

Nicolas V., Mattis, Claudia, Mehmet, Clément

Cirque final

Courte pièce de théâtre écrite avec l’intervention de Stéphane Joubertie, auteur de plusieurs pièces dont Livère que nous sommes allés voir au centre culturel de Terrasson.



Cela se passe en 1980, dans la montagne, dans un petit village nommé Courtoir, à l'entrée du village, à côté du gave.
Pierrick 42 ans sans famille connue, évadé de prison, pas riche, vivant dans la rue à Rissac.
Grosse moustache. Boite de la jambe droite. Soulève la bâche pendant la nuit à la recherche d'un endroit pour dormir parce qu'il fait -13°c.
Rosabelle 13 ans, obligée de travailler au cirque. C'est une enfant recueillie car ses parents sont morts. C'est son oncle et sa tante propriétaires du cirque qui l'ont recueillie. Ils ont besoin d'elle. Rosabelle est une acrobate magicienne qui adore disparaître pendant son spectacle.


SCENE 1

Rosabelle - Tu fais quoi là ?

Pierrick – Désolé, j'ai froid, je cherche un abri.

Rosabelle - Non, repart. Ne revient plus ici, sinon j'appelle mon oncle !

Pierrick - Mais non, calme-toi, je ne veux pas te faire du mal !

Rosabelle - J'y crois pas … va t'en !

Pierrick - S'il te plaît, j'ai mal à ma jambe

Rosabelle - Qu'est ce que tu as ?

Pierrick - Je suis tombé dans le gave, je souffre, s'il te plaît, aide-moi !

Rosabelle - Je vais chercher mon oncle.

Pierrick - Non, non, surtout pas, ne réveille pas tes parents si tu me laisses dormir ici, je te donne ce collier.

Rosabelle - Tu l'as eu comment ?

Pierrick - C'est le seul souvenir de ma mère.


Rosabelle - Donne-moi ton collier et rentre ici et surtout ne fais pas de bruit. 



SCENE 2

Rosabelle - Mets-toi sur ces bâches. là.

Pierrick - Aïe, aïe, ma jambe !

Oncle -Qu'est-ce qui se passe ici ? Rosabelle ! Rosabelle !

Rosabelle - C'est moi, je suis là, je suis tombée !

Oncle - Tu t'es fait mal ?

Rosabelle - Oui, un peu, mais c'est pas grave.

Oncle - Mais c'est qui lui ? Qu'est-ce qu'il fait là ?

Rosabelle - Je l'ai fait rentrer, dehors, il fait trop froid pour dormir.

Pierrick - Je suis blessé, aidez-moi ?

Oncle - Pourquoi tu es là ?

Pierrick - Je suis venu chercher Rosabelle, tu la maltraites.

Oncle - Menteur, qui t'as dit ça ?

Pierrick - En prisson, tout le monde en parle.

Oncle - C'est faux !

Pierrick - T'es un gros mytho !

Oncle - Je vais te tuer !

Pierrick - Viens, je t'attends !

Rosabelle - Non ! Arrétez !!!


SCENE 3

Rosabelle – Comment tu connais mon nom ?

Oncle – Laisse -le, c'est un bandit.

Pierrick – Je suis ton frère Pierrick.

Rosabelle - Menteur, il est mort, y'a longtemps !

Pierrick – Non, les parents t'ont tout caché.

Rosabelle – Pourquoi ?

Pierrick – Parce que j'ai volé tout leur argent pour jouer au poker.

Rosabelle – T'es vraiment horrible !

Pierrick – Oui, je sais, je m'en veux.

Oncle – Ah c'est toi ! tu oses revenir !

Pierrick - Oui pour la sauver !

Rosabelle – Je suis bien, ici, mais toi pourquoi tu boites ?

Pierrick – Les gardiens m'ont tiré dans la jambe quand je me suis évadé.

Oncle – C'est bien fait !

Rosabelle – Là, t'es méchant !

Pierrick – Les parents sont morts.

Rosabelle – Comment ils sont morts ?

Pierrick – Brûlés dans leur maison.

Oncle – C'est toi qui a mis le feu.

Pierrick – La police m'a accusé mais c'est pas moi !

Rosabelle – Qui c'est a lors ?

Pierrick – J'étais là, j'ai tout vu !

Oncle – Et, t'as vu quoi ?

Pierrick – Vous avez mis le feu.

Oncle – Ne l'écoute pas, c'est pas vrai !

Pierrick – J'ai filmé au portable.

Rosabelle – C'est terrible !!

Pierrick – Le téléphone est ici.

Rosabelle – Où ?

Pierrick – Caché, ici, quelque part. J'ai jamais rien dit.

Rosabelle – Où est passé l'oncle ?

Pierrick – Disparu, il faut prévenir les gendarmes. Je dois me rendre et leur donner le téléphone.

Rosabelle – Qu 'est-ce qu'on va devenir ?

Pierrick – A tous les deux, on pourra reprendre le cirque.

Rosabelle – Oh oui ! Génial !

Océane, Laura, Brendy, Antonin, Laura

Livret "Nettoyons la nature"

Nettoyons La nature les 28,29,30 septembre 2018 AGISSONS ENSEMBLE POUR PROTEGER L'ENVIRONNEMENT. E.Leclerc (sponsor)

DES TONNES DE DECHETS SUPERFLUS.

Chacun de nous jette 590 kg* de déchets ménagers par an seulement 365 kg sont recyclés. En l'espace de 40 ans, nous avons multiplié notre production de déchets par 2. Il est urgent que chacun fasse des efforts pour produire moins de déchets et pour les trier, afin d'en favoriser le recyclage.

Si TU TRIES, T'AS TOUT COMPRIS.

Trier nos déchets est aujourd'hui indispensable dans toutes les communes qui ont mis en place des filières de tri, le principe général est le même. Des poubelles spéciales de différentes couleurs permettent de spéciales de différents couleurs des poubelles peuvent varier d'une commune à l'autre, d'où l'importance de bien se renseigner auprès de la votre. Aujourd'hui il y a déjà 59 millions de français qui peuvent trier leurs déchets. Et plus on triera, plus on recyclera.

LA SECONDE VIE DES DECHETS DE NOS POUBELLES.

Tous les déchets, une fois triés, peuvent être réutilisés de deux manières :
- soit par réemploi, consistant à réutiliser les objets sous une autre forme.
- soit par recyclage, consistant à réutiliser la matière première d'un déchet peut par exemple redevenir une bouteille ou bien être transformée en fibre textile.

De (1 à 3 mois) les mouchoirs en papier toilette.
De (3 à 12 mois) les briques de lait les pelures de fruits.
De (1 à 2 ans) les boites en carton les journaux les allumettes.
De (10 à 100 ans) les vêtements en laine les chewing-gums les briquets les cannettes, les bouteilles en plastique, sacs et gobelets en plastique, le verre.

LES AUTRES DECHETS

Certains déchets comme le piles, les appareils électriques ou électroniques, les ampoules à économie d'énergie, les batteries automobiles et les cartouches d'imprimantes contiennent des produits toxiques. Pour les faire recycler, il faut les déposer à la déchetterie ou dans des bornes de collecte que l'on peut trouver dans les centres E.leclerc et autres magasins.



D'autres déchets non toxiques, comme les déchets verts (herbes, plantes), les déchets encombrants (meubles, gravats) ou les vêtements usagés ne doivent pas être mis dans la poubelle. Il faut, soit les déposer à la déchetterie, soit profiter des collectes organisées par des organismes spécialisés. Dans tous les cas, il ne faut pas hésiter à demander conseil à la mairie. 


Texte recopié par les élèves